Première expérience d’un triathlon

1 01 2012

Dimanche 18 décembre, j’ai participé à mon premier triathlon sur la distance appelée sprint: 750m de nage, 20 km de velo et 5 km de course à pied.

C’était sympa, le cadre d’Hillarys est plutôt accueillant, un joli parc et la mer qui le borde. On est arrivé à 6h30 sur les lieux avec Perrine, mon coach assistante de la journée. On a laissé le vélo et les chaussures dans la zone de transition. Ensuite, on a eu le briefing de la course, où particulièrement j’ai decouvert le circuit de natation. Merci, ça ne va pas trop au large, pour éviter de rendre visite aux requins.

Un petit échauffement pour faire monter le coeur, commencer à transpirer un peu, régler les lunettes et sentir la température de l’eau pour décider de prendre la combi ou non. Ça sera sans combi, 23,5C pour l’eau de mer, c’est chaud. Le vent commençait déjà à se lever, je me dis que le vélo ne va pas être une partie de plaisir!

Première expérience d’un triathlon dans Perth DSCF0905-300x225

Départ! Je suis dans la vague de la catégorie Homme 25-29 ans. On est 73 et il faut jouer des coudes pour se faire une place dans les 100 premiers mètres de natation. J’ai dû nager un peu de brasse même pour laisser la tête hors de l’eau et gérer ma direction. Ensuite, ça s’est éparpillé et j’ai pu prendre mon rythme de croisière. Avec le vent, il y avait un peu de clapot. Ça tire un peu plus dans les bras, mais le plus dur est de garder son cap pour éviter de faire des zigzags qui ralongent le parcours.

Sortie sur la plage sous les encouragements de Lise et ses parents, Tof, Marion et Romain (un pote avec qui je fais des sorties vélo le weekend). À la zone de transition, Perrine était là pour m’encourager et vérifier que je n’oubliais pas quelque chose. Je n’étais pas très lucide et j’ai eu un mal fou à mettre mes chaussures. Un peu comme quand on est bourré, tout est plus dur!

C’est parti pour le vélo, mon étape favourite sur laquelle je compte bien rattraper quelques gars et faire un bon temps. Le départ est vent dans le dos, ce qui me permet de récupérer à 40 km/h! C’est 3 boucles de 7 km, ce qui fait que ça passe super vite, sauf au moment des faux plats montants en vent de face où tout le monde grimace. Pas le droit de sucer une roue, ça serait trop facile! J’ai fait un bon parcours, content des jambes qui tournaient bien, encore sous les encouragements de mes supporteurs.

J’arrive à la transition pour attaquer la dernière partie. J’enfile rapidement les chaussures aux lacets élastiques et c’est parti. Heureusement Perrine m’a indiqué par où sortir de la zone de transition. Je n’étais pas trop lucide encore un coup!

Départ super dur, je ressens le contre coup des efforts à vélo. Une petite crampe à un mollet me dit même d’y aller mollo… J’ai donc commencé en mode récup, avant d’arriver à lancer un peu la machine. J’ai eu du mal sur la course à pied, par manque du jus, je n’avais presque jamais senti une telle impuissance. Par manque de repère, je ne savais pas trop non plus quand j’allais venir à bout de ces 5 km. Puis enfin, j’entends la sono, l’arrivée est là, l’accélère sous l’adrénaline et je lève les bras, j’ai vaincu mon objectif des 1h20: 1h16 min26’.

Le reste de la journée fut consacré au repos! J’ai passé une course géniale. Enchainer les 3 sports rend la course super vivante, on ne voit pas passer le temps! Le prochain est le 14 janvier, je me suis déjà inscrit!! Je serais peut etre moins affuté avec les fetes qui arrivent, mais l’experience de la première course me sera forte utile. Il faut arriver à mieux gérer les transitions pour pouvoir récuperer plus vite et attaquer plus fort dès le debut du vélo et en course à pied…  A suivre… (prochaine course, Perrine rentre en scène, ca va etre génial…)


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Bienvenu au Pérou |
vacances au soleil |
Blog des GODINS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | celivacancesambiance
| D'un pôle à l'autre, il n'y...
| eenjaarinnederland