• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 août 2009

A l’assaut du mythe Uluru (Ayers Rock)

17082009

A 500km au Sud-Ouest d’Alice Springs, nous sommes allés visiter la plus grande attraction du Red Center qui attire plus de 500 000 visiteurs par an : Uluru (Ayers Rock) et Kata Tjuta (Mont Olgas). Sur la route un point d’intérêt nous a fait stopper : le Mont Conner. C’est un plateau qui culmine à 1000m de haut et que l’on a pris pour Uluru à première vue. Voyant ce mont de la route, on a décidé de s’en approcher en vélo par une piste réservée aux 4×4. Au bout de 10km on a compris pourquoi : on était en plein Paris-Dakar complètement embourbés !!! On a donc posé les vélos pour s’en approcher à pied. Ce trip nous a bien plu car nous sommes sortis des sentiers battus et on était en plein désert de sable rouge.

 

Le lendemain, levé de bonne heure pour profiter au maximum du parc d’Uluru. La matinée nous sommes allés faire la randonnée de la vallée des vents au cœur des monts Olgas : amas de 36 mastodontes en granit rouge. Chaque dôme à sa forme sculptée par l’érosion et tous sont disposés de manière aléatoire.

 

L’après midi, nous avons fait le tour d’Uluru qui a une circonférence de 10km et culmine à 348m. Ce rock de granit est vraiment impressionnant et impose le respect. En faisant le tour, on a découvert de multiples cavités aux formes variées et creusées par la pluie. On a imaginé une trompe d’éléphant, un cerveau humain ainsi qu’une gueule de requin !!

Ce lieu spirituel peut être vu de différentes couleurs suivant la luminosité : rouge/orange/ jaune sous le soleil, violet sous les nuages et marron/noir sous la pluie. Et oui, en plein mois d’Août (saison sèche), on a eu l’immense opportunité d’admirer Uluru sous la pluie en fin de journée. On a pu voir plein de cascades se former et dévaler ses flancs. Seuls 3% des visiteurs voient Ayers Rock sous la pluie !!!







Bienvenu au Pérou |
vacances au soleil |
Blog des GODINS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | celivacancesambiance
| D'un pôle à l'autre, il n'y...
| eenjaarinnederland